No 4 (2013)

Fins du monde

LA fin du monde – la seule et unique – appartient à l’humanité,
à la planète-terre dans un avenir indéterminé. LES fins du monde
– nombreuses – sont individuelles et brûlent l’âme et le cerveau
de l’homme plus que la première. L’existence humaine,
individuelle et collective, est marquée par des fins du monde
différentes. Indépendamment de son poids, la fin du monde
constitue un point zéro qui renferme l’immobilité et le dynamisme,
la cendre et le germe. Il y a des signes avant-coureurs qui
annoncent la fin, mais ils restent souvent illisibles. Une perspective
temporelle éloignée permet de les voir dans toute leur
évidence et de nombreux textes tracent ce chemin clouté. Les
auteurs des articles publiés dans le numéro 4 de Cahiers ERTA
scandent le temps par l’intermédiaire de « clous » décisifs, de
moments-clés. Ils ne recherchent que la vérité de la condition
humaine et celle-là apparaît plus souvent dans sa monstruosité
que dans sa douceur. Les textes présentés attirent par la profondeur
et la subtilité des analyses, l’être humain dévoilant ses
mille et un visages.

Full Issue

View or download the full issue Introduction.PDF (Français (Canada)) 1. Berjola.PDF (Français (Canada)) 2. Jarosz.PDF (Français (Canada)) 3. Sadkowska-Fidala.PDF (Français (Canada)) 4. Patrie.PDF (Français (Canada)) 5. Mirea.PDF (Français (Canada)) 6. Novotna.PDF (Français (Canada)) 7. Wattel.PDF (Français (Canada)) 8. Thiel-Janczuk.PDF (Français (Canada)) 9. Kobenan.PDF (Français (Canada)) 10. Piechocka-Ławnik.PDF (Français (Canada)) Table des matières.PDF (Français (Canada))

Spis treści